invece no

le parole sono importanti

Una faccia, una tazza

leave a comment »


Io pensavo che quelli di Esprit Valdotain fossero scomparsi, travolti dal ridicolo. Invece mi sbagliavo. Sulla Stampa di oggi c’è un’esilarante lettera firmata da Valerio Sedran. L’ultimo attacco alle radici francofone del fiero popolo valdostano, l’ultimo rigurgito di fascismo, viene dai cartoni del latte.

Tous les valdôtains ayant une once de sensibilité à l’égard du français, et ils doivent être nombreux si l’on s’en tient aux résultats des dernières élections régionales, ont sans doute remarqué la suppression soudaine du français des boites de lait frais de la centrale laitière d’Aoste. Le constater ne résulte pas d’un désir de polémiquer avec l’entreprise en question, mais d’une exigence de lucidité. Il va de soit que nous ne voulons pas juger des choix effectués par une entreprise qui, bien entendu, doit garder pour elle-même la liberté de disposer de son avenir. Cependant, il est légitime de se demander à quelle stratégie de marketing peut bien se rattacher le choix d’éliminer d’un simple coup d’éponge la langue millénaire de la Vallée d’Aoste. Être un humain, c’est vivre au cœur de l’humanité, au contact des autres. Au nom de quelle conception de respect a-t-on effacé la langue du cœur d’une partie de la population de ce coin de la planète? La question que nous avançons est d’autant plus pertinente si l’on pense au fait que cette semaine la Vallée d’Aoste a prévu un riche programme d’événements sensés célébrer la journée internationale de la francophonie, une journée dédiée à notre langue française et célébrée par les quelques 200 millions de francophones éparpillés sur les cinq continents. Triste façon de célébrer un événement de portée mondiale que de constater la totale indifférence de l’opinion publique face à l’élimination pernicieuse des rares écritures françaises qui avaient survécu à la vague ravageuse de l’italianisation dont la violence se mesure au peu de bruit que font désormais ces actions au désagréable arrière-goût de fascisme, qui finissent immanquablement par se briser dans un silence assourdissant.

Annunci

Written by andrea chatrian

18 marzo 2010 a 13:26

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: